rémunération et les frais du portage salarial

La rémunération et les frais du portage salarial : que faut-il savoir ?

Le portage salarial est apparu depuis les années 80. Il s’agit d’un emploi consistant à combiner à la fois le métier en tant qu’indépendant et salarié. En effet, il est possible de devenir consultant indépendant tout en bénéficiant de tous les avantages d’un salarié classique notamment de profiter de toutes les charges et le régime général de ce dernier comme la retraite, la prévoyance, la sécurité sociale ou encore le chômage.

Les métiers qui peuvent être définis comme portage salarial sont compris dans le domaine des activités intellectuelles, commerciales et artisanales. Quant aux profils, tous jeunes diplômés, jeunes retraités, nouveaux entrepreneurs, les cadres ou encore les professionnels souhaitant exercés en indépendant peuvent profiter de ce type d’emploi. Il est à savoir que le portage salarial rassemble trois acteurs notamment le salarié porté qui va réaliser les missions, la société de portage qui va prendre en charge toutes les démarches administratives et l’entreprise cliente qui va rémunérer le salarié en question suivant le contrat de prestation qu’elle aura signé avec la société de portage salarial.

La rémunération en portage salarial

Ce sera le consultant indépendant ou le salarié porté qui va devoir négocier lui-même sa rémunération en portage salarial. Une fois qu’il aura facturée l’entreprise, le montant qu’il va indiquer sera défini comme chiffre d’affaires et en aucun cas sa rémunération nette. En général, il est signalé comme étant un employé au niveau d’une société de portage. C’est pourquoi, des charges seront soustraites à sa rémunération de consultant. Il y a les charges sociales qui rassemblent toutes les charges patronales que la société en question va prendre en charge ainsi que les charges salariales qui lui fera bénéficier de toute la couverture maladie et autres droits sociaux. Il est à noter que la rémunération en portage salarial nette du salarié porté sera l’équivalant de 50% de son chiffre d’affaires. Il faut également savoir que l’entreprise de portage salarial peut faire une avance sur salaire du salarié dans le cas où le client tarde à payer. Ceci afin que le consultant indépendant puisse bénéficier d’une rémunération garantie.

Les frais en portage salarial

En tant que charges soustraites par l’entreprise portage salariale, on retrouve également les frais de gestion allant de 5 à 10%. Il s’agit là des frais que l’entreprise portée va appliquer en guise de sa rémunération. Ces derniers sont considérés comme étant une commission sur le chiffre d’affaires du salarié porté. Le taux de ces frais varie en fonction de l’ancienneté du consultant en question. On distingue les frais de gestion administrative, ceux du dossier du consultant, ceux de l’assurance et diverses garanties, ceux liés aux services d’accompagnement ainsi que les frais de fonctionnement. Ces derniers sont aussi connus comme étant des frais professionnels engagés par le salarié porté pour l’exécution des missions.